06 45 23 26 33 - 02 99 85 73 73
·
cabinet@maxime-tessier.fr
·
Lundi - Vendredi 09:00-20:00
Urgences pénales

Doit-on aller seul en garde à vue ou audition libre ?

La réponse est non.

L’enquêteur vous dira peut-être « vous n’avez pas besoin d’avocat », « si vous prenez un avocat ça sera plus long », « cela va vous coûter cher », etc…

Il faut vous défendre dès la garde à vue et même en audition libre car tout ce qui s’y passe et tout ce que vous y direz aura une influence sur la suite de la procédure, jusque devant les juges.

Tous mes clients me disent que la mesure s’est « mieux passée » lorsqu’ils ont été assistés par un avocat.

Je vais vous exposer en quelques lignes ma méthode pour vous défendre devant les enquêteurs :

1) La préparation

Tous ceux qui ont été entendus en garde à vue ou audition libre savent qu’elle est indispensable.

Se préparer à la garde à vue ou à l’audition libre c’est :

  • Etre en confiance en rencontrant son avocat à son cabinet plutôt que dans les locaux de police ou gendarmerie.
  • Etre rassuré, parce l’avocat est un professionnel qui vous dit comment se déroule la mesure, en décrit les étapes, estime combien de temps elle peut durer, explique en langage clair quels sont les droits d’une personne entendue par un officier de police judiciaire.
  • Etre aidé pour trouver les mots justes, parce qu’il n’est pas toujours facile de parler de soi-même, surtout dans une situation difficile, c’est pourquoi l’avocat vous aide à vous exprimer sur votre affaire et vous montre les éléments à ne pas oublier.

2) La défense devant les enquêteurs

Etre défendu par un avocat devant un officier de police judiciaire c’est :

  • Ne pas être seul : vous ne rentrez pas dans le local de police ou gendarmerie sans moi, vous n’êtes pas entendu sur les faits en dehors de ma présence, vous avez le droit à un entretien de 30 minutes avec votre avocat
  • Etre certain de ne pas oublier de dire quelque chose d’important : car si vous ne le dites pas spontanément ou que l’enquêteur ne vous le demande pas, l’avocat peut vous poser une question à l’issue de l’audition qui permettra de faire apparaître les arguments en défense que vous estimez très importants.
  • Comprendre ce que l’on signe : l’avocat relit le procès-verbal de l’audition (qui peut avoir duré plusieurs heures), demande à l’enquêteur de procéder aux corrections, vérifie que ce qui est écrit correspond bien à ce que vous avez dit (car ce n’est pas toujours le cas, puisque l’enquêteur est souvent seul et doit taper les réponses en même temps que vous parlez, sans logiciel de dictée vocale)
  • Etre défendu à tout moment : l’avocat a le devoir d’intervenir en cas de violation de vos droits, et peut rédiger des notes d’observations qui seront jointes au dossier et transmises au juge ou au procureur de la République, y compris pour demander à ce que la mesure s’achève au plus tôt.
  • Avoir un professionnel qui rassure vos proches : l’avocat est soumis au secret professionnel et ne peut rien révéler du fond de la mesure, mais il peut répondre aux autres questions de vos proches concernant le déroulement de la procédure.

3) Après la garde à vue ou l’audition libre

La défense par l’avocat se poursuit même après la fin de la mesure et vous permet :

  • D’être informé sur les suites de la procédure, l’avocat pouvant plus facilement prendre contact avec l’enquêteur ou avec le tribunal.
  • De commencer à préparer votre défense (éventuelle) devant le tribunal : parce que la mesure peut être suivie d’un classement sans suite, ou alors d’une poursuite devant la justice, et que pour bien se défendre mieux vaut s’y prendre au plus tôt.

Pour être défendu en garde à vue ou audition libre, vous pouvez me contacter directement sur mon portable ou sur Whatsapp (06 45 23 26 33), ou m’adresser un email (cabinet@maxime-tessier.fr)